article citoyen 2

DISCOURS de Monsieur Alain VALADOU Président

ACAS-BELLIE : Jean Labellie citoyen d’honneur de la commune du Rouget ; le 23 mai 2015

Voilà c’est fait, tu l’es, citoyen  d’honneur !mais au fait c’est quoi …j’ai regardé le Petit Robert…pardon,…le petit Jean (ndlr : Robert était le vrai-faux prénom de Jean petit…qui dansait) ; est ce celui qui vit au Rouget, pas forcément ; est ce celui qui vit et remplit ses devoirs civiques ?pas forcément ; est-ce la dénomination d’un révolutionnaire ??? Pourquoi pas et joker ; est-ce un drôle de type, un sacré citoyen…pourquoi pas ; et si c’était celui qui met l’intérêt de la collectivité au-dessus du sien…on se rapproche ; et si c’était un personne vivante….contribuant à la notoriété et au rayonnement de la cité extra muros….de façon totalement désintéressée…intervenant dans un domaine culturel ou artistique (mais ce n’est absolument pas exclusif)….et ayant mené une action éminemment pérenne…..OUI ! Bon sang mais c’est bien sûr, c’est lui ! Dans d’autres domaines on peut trouver d’autres personnes et libres à ceux qui le pensent d’œuvrer pour les faire reconnaitre, comme l’a fait l’acas-bellie pour Jean. Avec un peu de patience et de persévérance….Ainsi grâce à Georges Villa secrétaire général lettré et plein d’idées, grâce à Gilbert Bex ambassadeur et docteur en peinture, grâce à Bernard Vigier ambassadeur et docteur ès-power-point, grâce à Jean-Pierre Depeigne maitre comptable ségalassièrois (je précise que la Ségalassière est une future banlieue du Rouget),et grâce à Gérard Thers technicien HP de nos travaux (HP comme haute précision ou hors pair),tous membres assidus du bureau de l’acas-bellie,tu as obtenu cette reconnaissance méritée. Encore un diplôme, encore une reconnaissance. Inarrétable notre cher Jean : et pourquoi pas lauréat du concours de l’affiche pour les jeux olympiques de Paris 2030….Car Jean partage avec Valérie (Alzouniès) le privilège d’une forme d’immortalité, pour notre plaisir.

Mille merci Jean pour ce cadeau éternel que tu nous as fait, que tu nous laisses, ce cadeau de beauté, de spiritualité, d’espérance ; c’est d’ailleurs ce que disent les visiteurs de l’église. Savez-vous que j’ai relevé plus de 160 témoignages à ce sujet dans le livre d’or de l’église et tant d’autres venant de tous les coins d’Europe et du monde, même de Chine. Ce qui démontre, s’il était nécessaire, le rayonnement apporté par les œuvres de Jean et la notoriété qui en résulte pour la commune du Rouget. Je vous lis à présent une des appréciations relevée dans ce livre d’or : « très belle église ! Vraiment !une très belle église ! Quand on n’a pas le guide (je suppose quand Noëlle Momboisse n’est pas là…) on peut inventer ce que l’on veut sur la signification des vitraux, des tableaux ».Et c’est signé : une touriste qui a apprécié votre belle église, Marie-Estelle 12 ans.

En remerciement de ce merveilleux cadeau que tu nous a fait Jean, en remerciement de nous réunir à nouveau et il ne faut surtout pas séparer ceux que Jean a réuni, à nous de te faire quelques modestes cadeaux :j’appelle donc Georges Villa pour le 1er KDO (un coffret voyage pour deux)…….j’appelle ensuite Bernard Vigier(pour des enregistrements de l’Escauffetto)…..j’appelle ensuite Gilbert BEX (pour un tableau …d’élève)…..j’appelle ensuite Gérard Thers (pour des enregistrements de Martin Cayla)…..j’appelle maintenant Jean-Pierre Depeigne(pour une corbeille chocolatée destinée à Jeanne Labellie)….et enfin ,et toujours pour ne pas séparer ceux que Jean a réuni, voici mon KDO,car c’est autour d’un apéro maison à la gentiane que l’on aime à se voir, pas vrai Jean.

Merci encore.

Alain Valadou

 

Discours de Monieur Gilles COMBELLE, Maire

 

Bonjour à toutes et à tous,

Chers collègues élus, Président de la Communauté de Communes, Maires et conseillers municipaux,

Mesdames et Messieurs les membres de l’ACASBELLIE,

Mesdames et Messieurs amis du Sud et d’Eus,

Chère Jeanne et bien évidemment cher Jean,

 

C’est en l’honneur du dernier cité, Jean LABELLIE que nous nous retrouvons aujourd’hui.

En son honneur et pour le distinguer.

Distinction, qu’au nom du conseil municipal, je vais remettre aujourd’hui à Jean LABELLIE est une première pour Le Rouget.

Jean LABELLIE est en effet la première personne de l’histoire de notre jeune commune à être élevé, comme l’indique la formule consacrée, à la dignité de citoyen d’honneur.

Le conseil municipal du Rouget a décidé d’honorer Jean LABELLIE pour deux raisons principales :

-        la première est que Jean est né sur ce qui n’était pas encore, mais le deviendra quelques années plus tard, la commune du Rouget.

-        la seconde est liée à l’activité, je dirai même aux activités artistiques de Jean et à son talent.

A ce titre, son parcours d’artiste a été façonné par les riches et multiples rencontres. Rencontre d’hommes et de femmes, rencontres de paysages et de couleurs.

Richesse des hommes comme son ami et guide comme il le définit lui-même que fut le professeur Henri MONDOR. Ses nombreux amis peintres et artistes.

Richesse des lieux de vie, le Cantal, Paris, Eus et le Pays Catalan.

L’olivier y a remplacé le châtaignier, les pavés des ruelles ont succédé aux feuilles des arbres.

Tout cela a nourri sa peinture, l’a colorée, lui a inspiré ses chemins de vie et de lumière.

Sa peinture s’est certainement assagie et a trouvée aujourd’hui une certaine sérénité.

Jean et ses œuvres, Jean le Rougétois honore notre commune.

A travers la reconnaissance de son œuvre qui inéluctablement rejaillit sur notre commune mais également plus directement avec les magnifiques réalisations qui ornent et subliment notre église.

J’espère que nous pourrons prochainement offrir un espace d’exposition aux œuvres de Jean LABELLIE sur ce territoire de la Châtaigneraie qui l’a vu naître.

Modestement, à la mesure de nos moyens, nous y travaillons en partenariat avec la Communauté de Communes.

Si nous avons alors le plaisir de pourvoir exposer quelques unes de vos œuvres nous aurons comme Jean le dit si bien à travers cette admirable formule, « le bonheur d’enrichir notre regard ».

Aussi, c’est avec une grande satisfaction et un immense plaisir que j’élève à la dignité de citoyen d’honneur de la commune du Rouget Monsieur Jean LABELLIE.

Recevez Jean, mes très sincères et amicales félicitations.

 

Normalement, je devais remettre à Jean son diplôme de citoyen d’honneur. Nous devions le recevoir cette semaine mais la technologie et les artistes d’aujourd’hui n’ont pas été à la hauteur.

J’en suis désolé. Je ne manquerai pas, cher Jean de vous le faire parvenir au plus tôt.

 

 

Réponse de Jean Labellie aux propos tenus par Gilles Combelle, Christian Montin et Alain Valadou

Après des remerciements empreints d’émotion et de plaisir de se voir nommé citoyen d’honneur de la commune du Rouget, Jean Labellie s’est plu à relater quelques souvenirs d’enfance, du petit garçon du Rouget amoureux des trains. Il allait régulièrement les voir passer au « vieux » pont de la SNCF et tentait, avec d’autres petits polissons, de faire tomber des cailloux dans la cheminée de la loco…De même, ses ballades champêtres, l’emmenaient régulièrement vers la route noyée à Pers ou dans quelque ruisseaux pour pêcher la truite à la main, ce qui était interdit, et jouer ainsi aux gendarmes et aux…pécheurs avec la maréchaussée ! Et aussi le souvenir des feux d’artifice que son père, Louis, tirait lui-même pour la fête. Sans oublier ces images colorés et pleine d’enchantement des chars fleuris de la cavalcade, les chars décorés à la main par toute la population, pour la fête paroissiale.

Jean a ensuite dédié son diplôme à ses parents, Louis et Julienne, instituteurs au Rouget, et qui ont tant œuvré pour la création de la commune en 1945.Jean avait alors 25 ans.